Orthophoniste

- Fiche métier

Synonyme(s) : Aucun

Santé

Salaire moyen

29 350 €

Salaire moyen brut par an

Niveau d'étude

Bac+5

Top 5 compétences

Orthophonie
Travail en equipe
Secteur de la sante
Empathie
Medecine generale

Fiche métier Orthophoniste

L'orthophoniste est le spécialiste des troubles de la parole et du langage. Dyslexie, bégaiement, troubles neurologiques... ce professionnel de santé examine ses patients (des enfants, souvent) puis les accompagne dans un parcours de rééducation. Un métier qui exige des candidats autant de patience que d'empathie.

Quelles sont les missions de l'orthophoniste ?

L'expertise de l'orthophoniste se décompose en trois étapes :

  • l'examen. L'orthophoniste reçoit le patient et s'entretient longuement avec lui dans le but de dresser un premier bilan orthophoniste. Celui-ci permet le dépistage précis des troubles à traiter.
  • le diagnostic, par l'étude approfondie de l'anatomie du patient et des symptômes. L'orthophoniste peut également demander des examens complémentaires auprès d'autres spécialistes pour consolider ses conclusions.
  • le traitement. L'orthophoniste conçoit un parcours de rééducation fondé sur des exercices spécifiques à chaque cas. Il est également en charge du suivi une fois le traitement achevé.

L'orthophoniste peut également être appelé à intervenir en amont : conseil et prévention.

Quelles sont les compétences attendues ?

Bien que doté de très solides connaissances en anatomie et linguistique, l'orthophoniste brille avant tout par ses qualités humaines. Il est à l'écoute, patient, et possède un excellent relationnel aussi bien avec les adultes qu'avec les enfants. Son empathie s'accompagne d'une excellente résistance émotionnelle.

L'orthophoniste se distingue également par sa créativité. Sa curiosité lui permet de s'intéresser à de nombreux domaines et imaginer de nouvelles activités thérapeutiques. Il est adaptable et ne craint pas de remettre en question ses méthodes et connaissances.

Les avantages et les inconvénients du métier d'orthophoniste

Les plus :

    • Un métier valorisant au service d'autrui et dont les résultats sont concrètement visibles
    • Un niveau de salaire attractif

Les moins :

    • Un accès au métier particulièrement difficile : prépas payantes, taux de reçus faible...
    • Un investissement total : semaines de 50h fréquentes, notamment en cabinet libéral

Quelles formations pour devenir orthophoniste ?

Une seule voie de formation pour l'aspirant orthophoniste : le CCO (certificat de capacité d’orthophoniste) qui se prépare au sein d'une UFR (unité de formation et de recherche) ou faculté de médecine. En tout, 17 établissements sont abilités à le délivré sur tout le territoire.
Si les conditions d'accès au concours d'entrée varient d'un établissement à l'autre, il est généralement exigé des candidats de présenter un diplôme de niveau Bac ou équivalent (de préférence : Bac L ou S).

Attention : le taux de candidats acceptés est extrêmement faible et contraint par un numerus clausus (entre 10 et 15% des inscrits, soit 800 places par an environ). Pour augmenter leurs chances de réussite, certains suivent pour un an les cours de prépas payantes.

Une fois intégré au cursus, l'aspirant orthophoniste suit une formation de 5 ans mêlant anatomie, linguistique, anatomie, psychologie... Il se voit délivré un diplôme reconnu de niveau 7 (Master 2).

 

Quel est le salaire de l'orthophoniste ?

Parce qu'il exerce généralement au sein d'un cabinet libéral, l'orthophoniste voit sa rémunération dépendre de l'étendue de sa clientèle.
Par conséquent, elle est soutenue par l'accroissement de sa réputation et augmente sensiblement au fil des années : de 1600€ environ pour un jeune praticien, le salaire atteint une moyenne de 3000€ mensuels pour un orthophoniste libéral expérimenté.

Bon à savoir : une convention signée entre les caisses d’assurance-maladie et la profession fixe légalement les honoraires des orthophonistes libéraux.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

L'évolution professionnelle de l'orthophoniste emprunte trois voies principales :

  • se spécialiser dans les liaisons traumatiques, la pédiatrie, la surdité... Bien souvent, l'orthophoniste devra valider des formations complémentaires.
  • se mettre à son compte, en ouvrant son propre cabinet libéral, seul ou avec des associés. Il développe alors des compétences entrepreneuriales et commerciales.
  • gagner en responsabilités au sein d'un établissement de soins, en devenant par exemple formateur, directeur de soins ou cadre de santé (après cinq ans de pratique et un an de formation complémentaire).

Qui emploie des orthophonistes ?

L'immense majorité des orthophonistes (80%) exercent en cabinets libéraux. Plus rarement, ils peuvent également être employés par un établissement de soin (hôpital, clinique ou centres médico-psychologiques).

Bien souvent, les orthophonistes jonglent entre les deux, entre consultations libérales et activité salariée.

En résumé

Secteur Santé
Niveau d'étude minimum Bac+5
Diplôme conseillé CCO
Alternance Non
Insertion professionnelle Excellente
Salaire débutant 1600€
Voir plus de métiers

Les autres métiers du secteur Santé

Emplois par localité

L’emploi par ville pour le métier Orthophoniste

La FAQ des métiers

💶 Quel est le salaire moyen du métier Orthophoniste ?

Le salaire moyen de Orthophoniste est de 29350 €.
En savoir plus

🎓 Quelle est la meilleure formation pour devenir Orthophoniste ?

Le diplome conseillé pour Orthophoniste est CCO
En savoir plus

📖 Quelles sont les compétences attendues pour exercer le métier Orthophoniste ?

Bien que doté de très solides connaissances en anatomie et linguistique, l'orthophoniste brille avant ...
En savoir plus

Quelles sont les avantages et les inconvénients du métier Orthophoniste ?

Un métier valorisant au service d'autrui et dont les résultats sont concrètement visibles Un niveau ...
En savoir plus