Auxiliaire de puériculture - Fiche métier

Synonyme(s) : Aucun

Santé

© Photo Wang Dongxu - Unsplash

Salaire moyen

18 600 €

Salaire moyen brut par an

Niveau d'étude

CAP - BEP

Top 5 compétences

Bien-etre
Pedagogie
Petite enfance
Physique
Hygiene

L'auxiliaire de puériculture appartient aux métiers du secteur santé. A l’hôpital, en libéral, en entreprise ou dans d’autres établissements de santé publics ou privés, elle participe au bien-être et au bon développement des enfants bien portants, malades ou en situation de handicap.

Que fait un(e) auxiliaire de puériculture ? Quel est son rôle ?

Sous la direction de l’infirmière la puéricultrice ou de la sage-femme, l’auxiliaire de puériculture veille aux soins quotidiens de l’enfant (biberon, toilette, habillage, loisirs,  ..). Elle participe au bon développement de son autonomie, de sa motricité et de son éveil.

Elle relaie également les informations médicales aux parents et a un rôle d’accompagnant des jeunes enfants.

En milieu hospitalier, l’auxiliaire de puériculture a pour principales missions :

  • Prodiguer les soins d’hygiène, de confort et de sécurité à l’enfant et sa mère
  • Accueillir, informer et accompagner les enfants et la famille
  • Aider le personnel médical à prodiguer des soins
  • Assister la sage-femme pendant l’accouchement
  • Entretien de l’environnement de l’enfant et sa mère
  • Entretien du matériel de soins et autres
  • Gestion des stocks

Avec douceur, bienveillance et créativité, l’auxiliaire de puériculture réalise des activités et animations afin de favoriser l’éveil des enfants.

Quelles sont les compétences attendues ?

En plus de connaissances techniques comme reconnaitre l’état clinique d’un patient ou maitriser les soins à l’enfant, une auxiliaire de puériculture doit posséder de nombreuses compétences de savoir-être :

  • Bon sens relationnel,
  • Grand sens du professionnalisme
  • Patience,
  • Douceur,
  • Créativité,
  • Pédagogie,
  • Bonne résistance physique et psychologique

Les avantages et les inconvénients du métier d'auxiliaire de puériculture

Les plus :

    • Expérience humaine enrichissante
    • Travail au contact des enfants épanouissant
    • Profession sociale

Les moins :

    • Fatigue nerveuse
    • Travail la nuit et les week-ends
    • Travail physique

Quelle formation pour devenir auxiliaire de puériculture ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut obligatoirement passer le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). Celui-ci est accessible dès 17 ans sans aucun diplôme, mais sur concours d’entrée.

La formation dure 1 an et donne un niveau CAP.

Bon à savoir : certains diplômes comme le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance ou la Bac dispensent des épreuves d’admissibilité.

Quel salaire pour un(e) auxiliaire de puériculture ?

Selon l’échelon ou l’établissement dans lequel elle exerce, le salaire d’un auxiliaire de puériculture peut varier.

En début de carrière, une auxiliaire de puériculture gagne un salaire équivalent au SMIC, puis autour de 2 000 € bruts/mois en fin de carrière.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

Après l’obtention du diplôme d’auxiliaire de puériculture, et en fonction du nombre d’années d’exercice, il est possible de se spécialiser :

  • Dès l’obtention du diplôme: spécialisation en 1 an pour devenir Puéricultrice
  • Après 3 ans d’exercice : possibilité de passer le concours très sélectif pour le diplôme d'Éducateur de Jeunes Enfants (EJE), le Diplôme d’Etat Infirmier pour devenir infirmière ou encore le Diplôme d’Etat Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) pour devenir auxiliaire de vie sociale.

Qui emploie un(e) auxiliaire de puériculture ?

En France, on recense environ 60 000 auxiliaires de puériculture dont 99 % de femmes.

Elles exercent majoritairement dans des établissements sanitaires, sociaux ou médico-sociaux. Mais on retrouve également des auxiliaires de puériculture dans différentes structures qui accueillent des enfants de moins de 6 ans :

  • Maternité
  • Service pédiatrique
  • Centre de Protection Maternel et Infantile (PMI)
  • Crèche,
  • Halte-garderie,
  • Pouponnière,
  • Institut pour enfants handicapés

En résumé

Secteur Santé
Niveau d'étude minimum CAP - BEP
Diplôme conseillé DE Auxiliaire de Puériculture (DEAP)
Alternance Oui
Insertion professionnelle Excellente
Salaire débutant SMIC

Les autres métiers du secteur Santé

Offres d'emploi du métier Auxiliaire de puériculture

L’emploi par ville pour le métier Auxiliaire de puériculture