Ambulancier - Fiche métier

Synonyme(s) : Conducteur ambulancier – Transporteur sanitaire

Santé

© Riccardo Piccinini - Adobe Stock

Salaire moyen

18 050 €

Salaire moyen brut par an

Niveau d'étude

CAP - BEP

Top 5 compétences

Transport
Regles d hygiene
Gestion des patients
Transport sanitaire
Secteur de la sante

Le métier d’ambulancier appartient au domaine de la santé. A la fois auxiliaire sanitaire et transporteur spécialisé, l’ambulancier conduit les blessés, les malades, les personnes handicapées ou âgées vers un établissement de santé.

Que fait un ambulancier ? Quel est son rôle ?

Dans le cadre d’une intervention d’urgence médicale ou d’un déplacement nécessitant son expertise, l’ambulancier doit être capable de prodiguer les soins de première nécessité.

Il prend ensuite en charge les patients (malades ou blessés) afin de les conduire rapidement et en toute sécurité jusqu’à leur destination : hôpital, clinique, maison de retraite, ... Tout le long du trajet, il est responsable de la santé et du confort du patient qu’il transporte. Pour veiller à ses constantes, il utilise également divers appareils d’assistance médicale : tensiomètre, seringues, défibrillateur, oxygène, ...

En plus de ces principales missions, l’ambulancier est amené à :

  • Veiller au bon état de l’ambulance et du matériel médical
  • Tenir un journal de bord
  • Effectuer diverses tâches administratives

Qu’il travaille au service d’un Samu, d'un hôpital, de la Croix-Rouge, l’ambulancier suit à la lettre les consignes des médecins et des infirmières : délai du transport à effectuer, gravité de l’état clinique d’une personne, type de blessures du patient à prendre en charge, …

Quelles sont les compétences attendues ?

Pour exercer le métier d’ambulancier(ère), de nombreuses compétences techniques mais aussi de savoir-être sont nécessaires :

  • Sang-froid et réactivité
  • Patience et qualités d’écoute
  • Bonne résistance physique et morale
  • Bonne conduite
  • Disponibilité

Quels sont les avantages et les inconvénients du métier d'ambulancier ?

PlusLes plus :

    • Formation courte
    • Nombreux débouchés dans le privé
    • Rapports humains importants

MoinsLes moins :

    • Rythme de travail contraignant
    • Peu de débouchés dans la fonction publique
    • Équilibre vie privée/vie professionnelle

Comment devenir ambulancier ? Quelle formation ?

Le Diplôme d'Etat d'Ambulancier (DEA) est obligatoire pour exercer ce métier. Le niveau 3ème est le minimum pour se présenter aux épreuves de sélection, mais beaucoup de candidats sont titulaires du bac.

Il faut remplir certaines conditions pour pouvoir se présenter aux épreuves d’admission :

  • Posséder le permis de conduire depuis plus de 3 ans
  • Avoir une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance
  • Posséder l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence (AFGSU) de niveau 1

La sélection comporte une épreuve d’admissibilité comprenant un stage de découverte de 140 h, une épreuve écrite (français et arithmétique) et un entretien avec un jury.

À savoir : les titulaires du bac ou d'un diplôme du secteur sanitaire ou social de type CAP sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité.

La préparation au diplôme d'Etat d'ambulancier est assurée par des centres agréés du Ministère de la Santé.

La formation est payante, mais elle peut être prise en charge dans le cadre de la formation continue. Elle dure de 2 à 4 mois, à temps complet ou partiel : 630 h d'enseignement théorique et clinique en institut puis stage chez un transporteur habilité.

Quel salaire pour un ambulancier ?

Le salaire d’un ambulancier débutant correspond au SMIC.

Il peut atteindre environ 2 300 € bruts par mois par la suite. Sachant qu’il y a de grandes différences selon son expérience ainsi que de l’entreprise et la ville dans lesquelles il travaille.

Un ambulancier à son compte devra investir pour financer son véhicule, (entre 30 000 et 80 000 €) mais pourra gagner un salaire plus élevé.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

L’ambulancier peut se spécialiser dans le transport sanitaire pédiatrique ou d'urgence.

Il peut aussi s’orienter vers le métier d’auxiliaire ambulancier, brancardier ou aide-soignant.

Après quelques années de pratique, l’ambulancier peut devenir régulateur. Sa fonction consiste alors à recevoir les appels, coordonner les demandes et établir le planning des courses ou des interventions.

L’ambulancier(ère) expérimenté peut aussi se mettre à son compte et devenir chef d’entreprise. Dans ce cas, il lui faut obtenir l'agrément des services préfectoraux et acheter un véhicule conforme aux exigences de la profession.

Qui emploie un ambulancier ?

Les recrutements se font principalement dans les entreprises de transport sanitaires, mais un ambulancier peut aussi exercer dans une structure hospitalière ou médico-sociale :

  • CHU
  • SAMU
  • Clinique
  • Maison de retraite
  • Centre d'accueil spécialisé
  • Associations (Exemple : la Croix-Rouge)

En résumé

Secteur Santé
Niveau d'étude minimum CAP - BEP
Diplôme conseillé DE Ambulancier
Alternance Non
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant SMIC
Voir plus de métiers

Les autres métiers du secteur Santé

Offres d'emploi du métier Ambulancier

Emploi par ville

L’emploi par ville pour le métier Ambulancier

La FAQ des métiers

💶 Quel est le salaire moyen du métier Ambulancier ?

Le salaire moyen de Ambulancier est de 18050 €.
En savoir plus

🎓 Quelle est la meilleure formation pour devenir Ambulancier ?

Le diplome conseillé pour Ambulancier est DE Ambulancier
En savoir plus

📖 Quelles sont les compétences attendues pour exercer le métier Ambulancier ?

Pour exercer le métier d’ambulancier(ère), de nombreuses compétences techniques mais aussi de savoir-être ...
En savoir plus

Quelles sont les avantages et les inconvénients du métier Ambulancier ?

Formation courte Nombreux débouchés dans le privé Rapports humains importants
En savoir plus