Auxiliaire ambulancier - Fiche métier

Synonyme(s) : Conducteur de VSL

Santé

© Photo Monkey Business - Adobe Stock

Salaire moyen

18 200 €

Salaire moyen brut par an

Niveau d'étude

Aucun

Top 5 compétences

Transport
Transport sanitaire
Regles d hygiene
Gestion des patients
Secourisme

Le métier d’auxiliaire ambulancier fait partie du secteur de la santé. Au volant d’un véhicule sanitaire léger (VSL) ou d’une ambulance, et sur prescription d’un médecin, l’auxiliaire ambulancier conduit les blessés, les malades, les personnes handicapées ou âgées vers un établissement de santé.

Que fait un auxiliaire ambulancier ? Quel est son rôle ?

L’auxiliaire ambulancier est le bras droit de l’ambulancier.

Dans le cadre d’une intervention d’urgence médicale ou d’un déplacement, l’auxiliaire ambulancier l’assiste dans le brancardage et éventuellement pour les soins de première nécessité à prodiguer au patient (malade ou blessé).

Quand l’ambulancier diplômé veille à la santé et au confort du patient à l’arrière du VSL, l’auxiliaire ambulancier, lui prend le volant afin de les conduire rapidement et en toute sécurité jusqu’à leur destination : hôpital, clinique, maison de retraite, ...

Tout au long de l’intervention il travaille en étroite collaboration avec les médecins et les infirmières en les tenant informé des arrivées de leurs patients. Le métier d’auxiliaire ambulancier est un travail d’équipe.

En plus de ces principales missions, l’auxiliaire ambulancier est amené à :

  • Veiller au bon état de l’ambulance et du matériel médical
  • Effectuer diverses tâches administratives

Quelles sont les compétences attendues ?

En plus d’être un excellent conducteur et de savoir faire preuve de réactivité et de self-control, le métier d’auxiliaire ambulancier nécessite des compétences techniques et de savoir-être :

  • Maîtrise des règles de transport sanitaire
  • Maîtrise des gestes de manutention
  • Connaissances en mécanique
  • Bon sens relationnel
  • Empathie
  • Disponibilité, réactivité
  • Bonne résistance physique et nerveuse

Les avantages et les inconvénients du métier d'auxiliaire ambulancier

PlusLes plus :

    • Formation courte
    • Nombreuses opportunités d’emploi
    • Contacts humains

MoinsLes moins :

    • Rythme de travail contraignant : gardes, astreintes
    • Position assise au volant prolongée
    • Équilibre vie privée/vie professionnelle

Comment devenir auxiliaire ambulancier ? Quelle formation ?

Moins sélectif et plus cours que pour les ambulanciers, le parcours pour devenir auxiliaire ambulancier se fait sur dossier (non sur concours) et nécessite de remplir certaines conditions :

  • Posséder le permis de conduire B depuis au moins 3 ans ou 2 ans en cas de conduite accompagnée
  • Avoir suivi la formation spécifique aux auxiliaires ambulanciers dans un institut habilité
  • Posséder l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence (AFGSU) de niveau 1 ou 2
  • Posséder une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance
  • Avoir son certificat de vaccinations à jour ainsi que celui de non-contre-indication à la pratique du métier d’auxiliaire ambulancier

Au programme de la formation des auxiliaires ambulanciers : cours d’hygiène, de déontologie, apprentissage des gestes de manutention, des règles de transport sanitaire et gestes de sécurité.

Quel salaire pour un auxiliaire ambulancier ?

Le salaire d’un(e) auxiliaire ambulancier débutant correspond au SMIC.

Il peut atteindre environ 1 750 € bruts par mois avec de l’expérience. Les gardes et les astreintes la nuit et les week-ends permettent d’augmenter son salaire de base.

L’auxiliaire ambulancier perçoit aussi des indemnités de repas.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

En passant le diplôme d’état, DE Ambulancier, l’auxiliaire ambulancier peut devenir ambulancier.

Il peut également se spécialiser dans le transport sanitaire pédiatrique ou d'urgence, ou encore à l'aide d'une formation complémentaire, se réorienter vers d’autres métiers du secteur médical comme aide-soignant.

Bon à savoir : par son statut, l’auxiliaire ambulancier souhaitant passer le DE Ambulancier sera dispensé de l’épreuve orale d’admission (s’il a exercé en continu pendant 1 an à temps plein) et du stage de découverte de 140h (s’il a travaillé 1 mois en continu).

Qui emploie un auxiliaire ambulancier ?

Un auxiliaire ambulancier peut travailler indifféremment dans le public et dans le privé.

Les recrutements se font principalement dans les sociétés de transport sanitaire, mais un auxiliaire ambulancier peut aussi exercer dans une structure hospitalière ou médico-sociale :

  • CHU
  • SAMU
  • Clinique
  • Maison de retraite
  • Centre d'accueil spécialisé
  • Associations (Exemple : la Croix-Rouge)
  • ONG (dans les zones de guerres ou de catastrophes naturelles)

En résumé

Secteur Santé
Niveau d'étude minimum Aucun
Diplôme conseillé AFGSU - Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence
Alternance Non
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant SMIC
Voir plus de métiers

Les autres métiers du secteur Santé

Offres d'emploi du métier Auxiliaire ambulancier

Emploi par ville

L’emploi par ville pour le métier Auxiliaire ambulancier

La FAQ des métiers

💶 Quel est le salaire moyen du métier Auxiliaire ambulancier ?

Le salaire moyen de Auxiliaire ambulancier est de 18200 €.
En savoir plus

🎓 Quelle est la meilleure formation pour devenir Auxiliaire ambulancier ?

Le diplome conseillé pour Auxiliaire ambulancier est AFGSU - Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence
En savoir plus

📖 Quelles sont les compétences attendues pour exercer le métier Auxiliaire ambulancier ?

En plus d’être un excellent conducteur et de savoir faire preuve de réactivité et de self-control, ...
En savoir plus

Quelles sont les avantages et les inconvénients du métier Auxiliaire ambulancier ?

Formation courte Nombreuses opportunités d’emploi Contacts humains
En savoir plus