Accueil  >  Astuces emploi  > Conseils pratiques  > Déjouez les pièges des recruteurs : Christel De Foucault, ancienne recruteuse

Déjouez les pièges des recruteurs : Christel De Foucault, ancienne recruteuse

3386 personnes intéressées par cet article
L'épreuve de l'entretien de recrutement

BlueSkyImages

Se préparer à un entretien d'embauche implique souvent de se demander : comment éviter les pièges des recruteurs ? Entre la peur du recruteur de se tromper dans son choix d'un futur collaborateur et la crainte du candidat de louper son oral, quelle posture adopter ? Nous nous sommes rapprochés de Christel de Foucault, ancienne recruteuse et consultante RH, auteure du livre "Déjouez les pièges des recruteurs" (éditions Eyrolles), mais aussi ambassadrice de conseils emploi sur sa chaîne Youtube.


Jobijoba : Christel De Foucault, vous êtes ancienne recruteuse. Pourquoi avez-vous souhaité mettre à profit votre expérience professionnelle auprès des candidats en recherche d'emploi ?

Après avoir été recruteuse, j’ai travaillé en tant que consultante RH dans un cabinet d’outplacement pour accompagner des chercheurs d’emploi. J’ai pu vraiment aider de nombreux candidats en leur révélant les fonctionnements de pensée des recruteurs afin qu’ils soient mieux armés pour les affronter mais aussi moins blessés par certaines pratiques de recrutement. J’ai profité d’une longue période d’arrêt, suite à une grave opération, pour écrire un livre destiné à aider tous les chercheurs d’emploi et non pas uniquement ceux que j’accompagnais. Il a rencontré un bon accueil parce qu’il apportait un double angle de vision : celui du candidat et celui du recruteur au travers d’histoires vraies.



Christel De Foucault, ancienne recruteuse


Jobijoba : Votre dernier livre a un nom très évocateur "Déjouez les pièges des recruteurs". Quels sont les principaux pièges à éviter pour un candidat ? S'agit-il vraiment de "pièges" ?

Les pièges à éviter sont ceux tendus par les recruteurs, comme les questions pièges en entretien d'embauche. Par exemple : Quel est votre plus grand défaut ? Pourquoi vous plutôt qu’un autre ? Quel est le moment que vous préférez dans une journée de travail ? Quel animal aimeriez-vous être ?... Il peut s'agir également de mises en situation, comme : Pouvez-vous me vendre ce stylo ? Dessinez-moi la maison de mes rêves ! (selon les profils bien sûr)… La solution pour déjouer les pièges des questions est de répondre en mode réflexe en étant authentique, sans chercher à faire la « bonne réponse » mais de toujours développer de façon professionnelle et positive. Pour les mises en situation, il est conseillé de poser des questions avant de démarrer l’exercice pour ne pas se faire piéger.

Mais le candidat a également ses propres freins comme la non préparation, le manque de confiance en soi, la méconnaissance des nouveaux codes et des règles du « Grand Jeu de la Recherche d’un Job ». Ce ne sont pas vraiment des pièges à proprement parlé car les recruteurs ne se disent pas le matin en se levant : « yes ! Je vais passer une super journée à mettre en difficulté les candidats que je vais rencontrer ! ». Non, ce sont des professionnels qui ont des objectifs de recrutement et des peurs qu’ils doivent combattre, notamment celle de se tromper de candidat, avec tout ce que cela peut engendrer derrière, une perte de temps et d’argent et des « mécontents ». Comme il est très difficile, voire impossible, d’évaluer quelqu’un professionnellement sur un temps si court, les recruteurs vont mettre toutes les chances de leur côté en déposant quelques pièges par ci par là qu’il suffit simplement d’éviter…


Jobijoba : Vous abordez également une partie très intéressante, le guide anti langue-de-bois de recherche d'emploi ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le guide « anti langue de bois » parce que j’ai préféré dévoiler la réalité du terrain sans la rendre « entendable » et donc dénoncer les mauvaises pratiques de recrutement comme la discrimination. Selon moi, avoir une vision idéalisée de la recherche d’emploi ne permet pas de l’affronter avec les bonnes armes. Plus on sait ce qui nous attend mieux on peut se préparer. C’est pourquoi, j’ai abordé dans le livre tous les sujets, notamment ceux liés à l’image.


Jobijoba : Vous évoquez la relation inégale recruteur-candidat, souvent biaisée ? Comment se positionner et reprendre un peu de pouvoir ?

Oui, en effet, lorsque l’on passe un entretien, on a tendance à se sentir en position d’infériorité vis-à-vis du recruteur, un peu comme un étudiant face à un examinateur. C’est peut-être parce que le recruteur à notre « avenir professionnel » entre les mains…Toujours est-il que la bonne manière de se positionner est d’égal à égal. Cela nécessite de passer de la position de « demandeur » d’emploi à « chercheur » d’emploi et même à « offreur de services ». En effet, le candidat doit se positionner comme s’il était un vendeur face à un futur client, le recruteur. En « bon » vendeur, il écoute les besoins et attentes du recruteur et lui propose une « offre de services » (compétences, qualités, expertise, expérience) adaptée. Pour reprendre un peu de pouvoir, il est donc essentiel de se dire que l’on est un professionnel face à un professionnel dans une relation professionnelle. Ce n’est pas parce qu’on est en recherche d’emploi que l’on a perdu toute valeur. C’est juste un passage, une période de transition professionnelle qui ne remet pas en cause l’expert métier que l’on est.


Jobijoba : Pour vous, commencer sa recherche d'emploi implique d'être dans de bonnes conditions. Quels conseils donneriez-vous à une personne qui débute sa quête d'un job ?

Je conseillerais à une personne qui démarre sa recherche d’emploi de la considérer comme un jeu, d’une part pour moins souffrir et d’autre part pour bien se préparer. L’idée est de se dire que l’on est un joueur, sur la case « départ » qui doit atteindre la case « arrivée » pour décrocher le job de ses rêves. Comme dans un jeu de société, on avance parfois de 3 cases, on recule de 2, on reste en « prison », on évite des obstacles, on affronte des adversaires, les recruteurs dont on doit faire des alliés. On met en place des stratégies de jeu et on bénéficie de coups de chances. Comme dans un jeu sportif, il faut beaucoup d'entraînement et donc beaucoup jouer pour gagner la partie…C’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé une chaîne Youtube destinée aux chercheurs d’emploi pour connaître toutes les règles du jeu : le Grand JRJ (Jeu de la Recherche d’un Job).


=> Découvrir tous les conseils de Christel de Foucault sur sa chaîne Youtube 

=> Livre : Déjouez les pièges des recruteurs (Editions Eyrolles, mars 2016) 

Livre Déjouez les pièges des recruteurs


Au regard du succès de son premier livre, Christel De Foucault va sortir son prochain ouvrage prochainement en début d'année. A suivre !



Bravo et merci Christel d'avoir répondu à nos questions ! 



Les personnes intéressées par cet article ont également lu
Comment arrêter d'être second en entretien

On vous rappellera : comment rattraper un entretien loupé ?

Des trous, des petits trous dans mon CV

01/12/2017
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 1 commentaire
Donner mon avis
SDM le 14/01/18
Madame,

Vos remarques sont très pertinentes sur le marché du Travail.

Mais, ici, ce n'est pas forcément la Candidate la plus Adaptée qui a le poste, arrivant par E-mail, courrier postal ou sonnant à l'entrée ; mais celle qui le veut le plus... et, même, si son bagage est restreint (l'enseignement étant ce qu'il est...).
On avance moins au mérite qu'au coup de chance. Les Relations peuvent absolument tout. Et celà, commence très tôt.

De fait, le seul problème réel est qu'il est difficile de trouver une Place sans avoir retenu. L'Article du Journal français LE MONDE en date du 17 Octobre 2017 souligne clairement ce problème.

Même atteinte d'incurables maladies chroniques, j'ai toujours de la Valeur, mes Droits absolus à faire appliquer, mes intérêts personnels et légitimes à préserver.

Comme chacun tend constamment à l'amélioration de son existence, je refuse toute déqualification pour défendre les intérêts de privilégiés notables aussi supérieurement égotistes que brutales.

En vous remerciant pour votre compréhension,

Agréer, Madame, mes salutations sincères.

SDM

2 réactions - Réagir
C'est très bien le 15/01/18
Un entretien est toujours une épreuve, on attends des mois un entretien d'embauche et malheureusement on est déstabilisé la plupart du temps, comment faire pour ne plus l'être ? Merci de votre réponse.
SDM le 15/01/18
Madame, Monsieur,

Vous avez sûrement déjà passer des examens, des concours pour obtenir un Diplôme Scolaire en France.
La Méthode est globalement la même pour obtenir un Emploi en France.
Bon Courage !
Ces conseils peuvent vous intéresser
Article
Article
Article
Article
Actualité
Actualité
Voir tous les conseils CV, lettre de motivation et entretien