Accueil  >  Astuces emploi  > Conseils pratiques  > Accepter ou refuser un emploi : comment décider en 5 questions ?

Accepter ou refuser un emploi : comment décider en 5 questions ?

32805 personnes intéressées par cet article
Accepter ou refuser un emploi : comment décider en 5 questions ?

© Photo Luis Molinero - Freepik

Accepter ou refuser un emploi : comment choisir en 5 questions ?

Après des dizaines, voire des centaines de lettres de motivations et de CV envoyés, des candidatures restées sans réponse, des entretiens et des tests passés, ça y est : la proposition de poste est arrivée !


1. Proposition d’emploi : comment prendre la bonne décision ?

2. Missions, salaire, environnement, … : le poste correspond-il vraiment à ce que vous recherchez ?

3. Ayez une vision à moyen, voire long terme !

4. D’autres postes en attente ? Laissez-vous le choix d’avoir le choix

5. Accepter ou refuser une offre d’emploi, vous êtes prêt ?


Bonne nouvelle, vos efforts ont fini par payer. Mais voilà, vous avez encore quelques doutes : est-ce que cet emploi est vraiment fait pour moi ? Est-ce que les missions et le salaire me conviennent ? Est-ce que je dois attendre d’avoir les réponses à mes autres entretiens ? …

Pas de précipitation, soufflez, nous vous aidons à faire votre choix en 5 questions.


Trouvez le job qui vous correspond !


1. Proposition d’emploi : comment prendre la bonne décision ?


Accepter ou refuser un emploi, comment décider ?

© Photo Kate Mangostar - Freepik


Lorsque vous devez prendre une décision, qu’elle soit personnelle, familiale ou professionnelle, vous appliquez toujours le même type de plan : peser le pour et le contre, lister les avantages et évaluer les risques.


Lorsque vous recevez une proposition d’emploi, c’est la même chose. Même si vous n’avez qu’une seule offre, il est important de penser à toutes les alternatives, sans se focaliser uniquement sur le recrutement proposé.


Alors, qu’elles sont ces alternatives ?


Vous êtes déjà en poste :

  • Vous acceptez : vous pouvez lancer le processus de démission et quitter votre job dans les meilleures conditions.
  • Vous refusez : vous restez à votre poste, vous informez poliment le recruteur de votre décision en étant le plus honnête possible sur les raisons de votre refus; et vous recherchez une meilleure opportunité.

Vous êtes au chômage :

  • Vous acceptez : car vous pensez qu’il serait forcément mieux de travailler ? Pas forcément… Surtout, si c’est au détriment de votre projet de carrière ou de votre bien-être professionnel au quotidien.
  • Vous refusez : et c’est l’occasion de mettre votre temps à profit pour trouver l’offre qui vous correspond vraiment. Et pourquoi ne pas vous former ou creuser votre projet professionnel ?

En prenant du recul, vous y verrez plus clair et vous pourrez prendre une décision plus réfléchie, sans précipitation et totalement en accord avec vos souhaits d’évolution professionnelle.


2. Missions, salaire, environnement, … : le poste correspond-il vraiment à ce que vous recherchez ?


Accepter ou refuser un emploi, Correspond-il à vos objectifs ?

© Photo ijeab - Freepik


1er commandement : ne pas se jeter tête baissée dans la première proposition d’emploi sans avoir bien tout pris en considération.


Avant d’accepter ou de refuser une offre d’emploi, il est essentiel de reprendre tous les éléments du poste, les missions proposées et de répondre sincèrement à toutes ces questions :


  • Les missions proposées m’enthousiasment-elles ?
  • Vais-je avoir l’occasion de me perfectionner ? D’apprendre de nouvelles choses, de monter en compétences ?
  • Les environnements et conditions de travail, me semblent-ils propices à mon épanouissement personnel et/ou professionnel ?
  • Le salaire, correspond-il à mes attentes ? Y a-t-il des avantages intéressants ?

Dans l’euphorie et la joie de recevoir une proposition d’embauche, il arrive que l’on ne voie que le positif et que l’on occulte certaines choses.


C’est pourquoi il est essentiel que vous vous écoutiez et que vous vous mettiez au clair avec ce qui vous fait douter : un mauvais ressenti lors de l’entretien ? Une peur liée aux exigences du poste ? Un trajet long et contraignant ? Des valeurs non partagées ? …


Les doutes peuvent être plus ou moins nombreux, mais quels qu’ils soient, faites leur face et essayez d’identifier quels sont vos moyens d’agir, ou non, sur la situation.


3. Ayez une vision à moyen, voir long terme !


Accepter ou refuser un emploi, Voyez à moyen, voire long terme ?

© Photo Freepik


Pour bien choisir, il faut vous poser la question du retour sur investissement, mieux connu sous le nom de ROI.


Autrement dit, qu'est-ce que je mise sur ce poste (des déplacements compliqués ou à répétition, une baisse de salaire, un intérêt modéré...) ? En retour, qu'est-ce que ce poste me rapporte ? Il peut s'agir d'un contrat de travail à durée indéterminée, d'une étape dans mon parcours, d'un challenge personnel...


Le rapport entre ce que je mise et ce que je gagne est-il suffisant ? Ce poste, me permet-il de gagner en compétences, en intérêt, en sécurité de l'emploi ? Me permet-il de rebondir après ? On a souvent tendance à oublier que ce sont toutes les expériences professionnelles qui, mises bout à bout, forment une carrière solide.


Demandez-vous ce que cette opportunité pourra vous apporter en plus.


4. D'autres postes en attente ? Laissez-vous le choix d'avoir le choix


Accepter ou refuser un emploi, laissez-vous le choix

© Photo Freepik


Vous avez reçu cette première proposition d’emploi, mais vous attendez encore des réponses pour des postes qui vous intéressent peut-être plus ?


Plutôt que de faire un choix par dépit, relancez vos candidatures en cours. Contactez l’entreprise qui vous intéresse et expliquez votre situation. Oui, les recrutements prennent du temps et la réflexion de l'entreprise se comprend. Mais si leur offre vous correspond davantage, il est normal, et flatteur, que vous souhaitiez connaître leur décision pour donner votre réponse.


En revanche, refuser toutes les propositions d'embauche sans certitude de poste à la clé représente un risque. Pourquoi ? Parce qu'en disant non à toutes les opportunités qui vous sont faites, vous pourriez "vous griller" auprès des entreprises.


A force de chercher le poste parfait, on peut parfois finir par passer à côté…

Alors tant que vous n'avez pas de certitude sur une embauche, continuez vos candidatures !


5. Accepter ou refuser un emploi : vous êtes prêt ?


Accepter ou refuser un emploi, vous êtes prêt ?

© Photo Freepik


L’important dans un emploi est que la collaboration entre l’entreprise et vous soit « gagnant-gagnant ». Il s’agit quand même de votre bien-être au travail sur le long terme, alors, prenez le temps qu’il vous faut pour répondre à toutes vos interrogations.


Une fois tous les doutes levés, foncez !


Acceptez sans hésiter si :


  • Les missions et le cadre de travail vous plaisent
  • Le salaire correspond à vos attentes
  • Vous sentez que vous êtes sur la même longueur d’onde que votre futur supérieur hiérarchique
  • Vous aurez l’occasion de monter en compétences, de grandir professionnellement
  • Il y a de bonnes perspectives d’évolution à moyen terme
  • Vous avez peur, mais aussi hâte de vous lancer

Réfléchissez encore si :


  • Vous trouvez plus de points négatifs que de motivation pour ce poste
  • Les missions sont identiques à celles de votre emploi actuel et vous n’avez pas de possibilité d’évolution
  • Les conditions (emplacement, salaire, activités …) et/ou avantages (primes, intéressement, …) proposés ne vous satisfont pas
  • Vous vous sentez frustré alors même que vous n’avez pas encore commencé

Trouvez le job qui vous correspond !


Et rappelez-vous : il n'y a pas de "mauvais choix", il n'y a que des expériences.


12/07/2019
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 22 commentaires
Donner mon avis
KARLA le 24/06/18
Bonjour, quand j'ai un poste qui me plaît pas, je garde ce job et je cherche en même temps. Des je trouve un autre je le prend. Et je démissionne de l'emploi qui me plaît pas. Et vous?
Réagir
Bateleur le 27/07/17
J'ai démissionné pendant une période d'essai, au bout d'une semaine , résultat : plus d'an au pain sec et à l'eau avant de retrouver un emploi. Même ayant travaillé 12 ans auparavant, rien de Pôle Emploi.
1 réaction - Réagir
Nad le 11/02/18
Bonjour c'est heureusement vrai mais au bout de 4 mois pole emploi refait un calcul et doit vous indemniser.
Meryem HAMADOUCHE le 12/02/18
Ne rien attendre de personnes compter que sur vous même. Et la tu prends ce qui a comme poste.
Réagir
Ces conseils peuvent vous intéresser
Article Job-dating : nos conseils pour réussir
Article Motivator : l'outil qui fait les lettres de motivation pour vous
Article 6 points clés pour faire un mail de motivation percutant
Article Logement saisonnier, comment trouver rapidement ?
Actualité Salon Sup'Alternance Spécial Rentrée – 29 juin 2019 à Paris
Actualité A l'assaut du Forum Jobs d'Eté Etudiants 2019 - Du 15 au 17 avril à Paris
Voir tous les conseils CV, lettre de motivation et entretien