Façadier

- Fiche métier

Synonyme(s) : Façadier-enduiseur - Façadier itéiste

Btp

Salaire moyen

22 500 €

Salaire moyen brut par an

Niveau d'étude

CAP à Bac+2

Top 5 compétences

Enduire
Isolation de batiment
Facades
Echafaudage
Travaux de peinture et de vernis

Fiche métier Façadier

Le façadier est en charge des finitions extérieures d'un bâtiment. Doté de connaissances en BTP, maçonnerie et isolation, il garantit que l'édifice construit soit aussi esthétique que vivable pour les résidents. Un métier accessible à l'issu d'un court cursus de formation, mais qui offre de formidables perspectives professionnelles et salariales dans le secteur du BTP.

 

 

 

 

Quelles sont les missions du façadier ?

Le façadier est un expert des murs d'un bâtiment en construction. Malgré l'intitulé de son poste, il peut avoir à se charger des murs intérieurs.

Au quotidien, les missions du façadier consistent à :

  • préparer les enduits, en veillant à ce qu'ils soient homogènes (notamment en termes de couleur et de texture, lisse ou granulée) sur toute la surface
  • analyser la surface à travailler et choisir, en conséquence, les outils les plus adaptés
  • constuire l'échafaudage et poser les marquages de sécurité
  • répartir l'enduit avec rapidité, pour permettre un séchage de qualité.

Selon sa formations et ses compétences, le façadier peut également se charger des missions d'isolation ou d'enduits décoratifs.

Quelles sont les compétences attendues ?

Le façadier est avant tout un travailleur manuel. Méticuleux et perfectionniste, il veille à la qualité de ses travaux. Il peut compter sur un bon sens de l'observation et de l'analyse pour choisir le bon enduit, le bon outil, pour chaque situation spécifique. Il est donc adaptable. Un certain sens de l'esthétique peut être utile dans le cas d'enduits décoratifs.

Le façadier exerce en extérieur, dans des postures parfois difficiles. Il doit donc jouir d'une excellente condition physique et de résistance.

Important : le façadier exerce en hauteur sur des échafaudages. Il ne doit pas souffrir de vertige.

Bien qu'il soit source d'initiative et sache travailler de manière autonome, le façadier s'inscrit dans une équipe pluridisciplinaire. Il a donc le sens du collaboratif.

Les avantages et les inconvénients du métier de façadier

Les plus :

    • Des postes nombreux et un court cursus de formation : insertion professionnelle assurée et rapide
    • De belles perspectives d'évolution professionnelle et salariale

Les moins :

    • Des conditions d'exercice parfois difficiles : en extérieur, postures...
    • Un salaire modeste en début de carrière

Quelles formations pour devenir façadier ?

Il n'existe pas de formations menant spécifiquement au métier de façadier. Le candidat peut donc suivre un cursus en maçonnerie ou gros oeuvres.

L'aspirant façadier peut s'orienter dès le niveau collège, mais la validation d'un diplôme post-Bac permet d'accélérer la progression professionnelle.

Niveau CAP :

  • CAP Maçon
  • CAP Métiers du plâtre et de l'isolation 
  • CAP Peintre applicateur de revêtements
  • CAP Carreleur-mosaïste
  • CAP Etancheur du bâtiment et des travaux publics
  • MC (mention complémentaire) Plaquiste

Niveau Bac :

  • Bac pro Aménagement et finition du bâtiment
  • BP (brevet professionnel) Maçon
  • BP Métiers du plâtre et de l'isolation
  • BP Peintre applicateur de revêtements

Ces diplômes peuvent être complétés en un an par la :

  • MC (mention complémentaire) Peinture décoration

Niveau Bac+2 :

  • BTS Finitions aménagement des bâtiments : conception et réalisation.

Quel est le salaire du façadier ?

Le salaire du façadier est essentiellement lié à son expérience. Il connaît donc une jolie revalorisation au fil de la carrière.

Ainsi, le salaire du façadier tourne autour d'un modeste 1500€ mensuels pour un premier poste mais augmente jusqu'à un niveau médian de 2000€ par mois en cours de carrière. Les profils les plus expérimentés peuvent quant à eux négocier des revenus compris entre 2500€ et 3000€ mensuels.

Quelles sont les évolutions de carrière ?

Le métier de façadier ouvre de jolies perspectives professionnelles dans le domaine du BTP. Le candidat expérimenté peut en effet :

  • poursuivre sa formation pour accéder au statut de technicien spécialisé
  • acquérir des responsabilités managériales en devenant chef d'équipe puis, à terme, chef de chantier
  • se spécialiser dans une technique particulière (et ainsi augmenter son expertise et ses prétentions salariales)
  • élargir son champ de compétence : taille de pierre, isolation...

Qui emploie des façadiers ?

De plus en plus d'employeurs recherchent des façadiers, la profession étant boostée par les nouvelles législations environnementales.

Parmi les principaux employeurs de façadiers :

  • les entreprises du BTP
  • les PME de peinture
  • les PME de ravalement
  • les entreprises spécialisées dans les enduits.

En résumé

Secteur Btp
Niveau d'étude minimum CAP à Bac+2
Diplôme conseillé CAP
Alternance Oui
Insertion professionnelle Excellente
Salaire débutant SMIC
Trouvez votre emploi Façadier Créer une alerte
Voir plus de métiers

Les autres métiers du secteur Btp

Emplois par localité

L’emploi par ville pour le métier Façadier

La FAQ des métiers

💶 Quel est le salaire moyen du métier Façadier ?

Le salaire moyen de Façadier est de 22500 €.
En savoir plus

🎓 Quelle est la meilleure formation pour devenir Façadier ?

Le diplome conseillé pour Façadier est CAP
En savoir plus

📖 Quelles sont les compétences attendues pour exercer le métier Façadier ?

Le façadier est avant tout un travailleur manuel. Méticuleux et perfectionniste, il veille à la qualité ...
En savoir plus

Quelles sont les avantages et les inconvénients du métier Façadier ?

Des postes nombreux et un court cursus de formation : insertion professionnelle assurée et rapide De ...
En savoir plus