Accueil > Astuces emploi  >  Vu sur le web  >  Parce qu'un jour on aura tous 50 ans...

Parce qu'un jour on aura tous 50 ans...

24492 personnes intéressées par cet article
Profil LinkedIn de Margaux Gilquin
Source LinkedIn

Margaux Gilquin, 55 ans, a subi comme beaucoup un licenciement économique après 10 ans passés dans la même entreprise. Contrainte de quitter la région parisienne, elle est au chômage depuis maintenant 8 ans, entrecoupés de CDD et de reprises d’activités de courtes durées. Elle nous partage son témoignage de candidat en recherche d’emploi à plus de 50 ans. Bien plus qu'un cas individuel, elle donne la parole à cette "décennie de l'enfer".


Le parcours de Margaux est des plus classiques. Comme pour tous, rien ne la prédisposait au chômage. Margaux a commencé à travailler jeune, à 18 ans. Elle s’est ensuite formée, pour atteindre un niveau BAC +3 à 34 ans. Aujourd’hui, elle connaît la galère de la fin de droits et des inquiétudes financières qui vont avec.


Dans sa lettre ouverte au Président, relayée par le Huffingtonpost, elle représente la « décennie de l’enfer », comme elle l’appelle. Cette génération dite « senior », placée littéralement entre le marteau et l’enclume. D’une part, l’allongement de la durée de travail et le recul de l’âge de départ à la retraite. De l’autre, une confrontation brutale au chômage de longue durée, dans un contexte de concurrence forte entre candidats. « Il me reste plus de dix ans d'activité. D'un côté, je suis trop vieille pour les entreprises, de l'autre trop jeune pour avoir une retraite ».


De manière plus générale, plus de 42% des personnes seraient au chômage depuis plus d’an. Parmi elles, les seniors seraient particulièrement touchés. 6 personnes de plus de 50 ans sur 10 seraient au chômage.
Le contrat de génération, créé initialement pour faciliter l’embauche des seniors de plus de 55 ans et des jeunes de moins de 26 ans, s’est avéré au final peu porteur. Le Code du travail (art L.1132-1), lui, stipule qu'aucune personne ne peut être écartée d'une procédure de recrutement ou de l'accès à un stage ou à une période de formation en entreprise [...] en raison de [...] son âge. Le Code pénal (art 225.1) stipule que l'âge est un critère de discrimination. Malgré tout, une forme de discrimination liée à l'âge se poursuit.


Comme nous le rappelle Margaux, l’un des avantages d’un salarié de plus de 50 ans est la disponibilité. Plus d’enfant en bas âge à charge, la disponibilité est plus importante. L’une des craintes des recruteurs est liée à l’adaptabilité, tant au niveau d’une hiérarchie plus jeune qu’à l’arrivée des nouvelles technologies. Pourtant, cette génération a bien su évoluer au travers des décennies passées. Quid également des transmissions inter-générations lorsque l'on exclut les quinquas !


Pour notre témoin, Margaux, "il y a urgence !". Elle est l'auteur du livre Le dernier salaire (chronique d'une quinqua en fin de droits) aux éditions Xo documents. Elle nous transmet avec beaucoup d'émotions, de colère et d'humour son parcours pour rebondir.

Parce qu'on est tous concernés par ces questions, un grand merci Margaux !


Pour avoir des propositions de solutions, la rédaction vous conseille :

Expérimenté, dois-je postuler à des offres qui demandent moins d'expérience ?

Des trous, des petits trous dans mon CV

Comment avoir (enfin) des réponses à mes candidatures ?


Vous pouvez également nous envoyer vos questions à monconseiller@jobijoba.com, nous sommes là pour vous aider.

20/06/2016
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 29 commentaires
Donner mon avis
moi le 14/10/16
oui je suis absolument d'accord avec vous je suis dans cette situation en France on aide les réfugés et les Français on les laisse dans leur MERDE !!!! et aprés on vous dit acheter Français !!!!!! alors recruter des Français NON !!!!!!
Réagir
Arielle le 03/09/16
Absolument d'accord avec ce triste constat, je suis dans cette situation à 56 ans. J'ai travaillé pendant 30 ans puis écartée volontairement du monde du travail à 51 ans...Depuis je galère avec des petits CDD et période chômage, sans pouvoir me projeter dans un avenir terrifiant, sans pouvoir aider mes enfants, notamment ma fille étudiante qui galère aussi , sans vacance, sans sortie. Nous faisons partie des sacrifiés ; nous devrions nous excuser d'être encore là, de vouloir travailler et de vouloir continuer à vivre. L'Histoire dira la barbarie dans laquelle la société d'aujourd'hui aura été propulsée par des choix politiques qui sacrifient une part toujours plus grande d'individus. Alors quand on est atomisé par l'exclusion sociale parce que jugé trop vieux, trop vieille, périmé(e) , et même munis de diplômes (j'ai un bac + 8) jugés eux-aussi inutiles, on se retrouve au bord du gouffre. Hélas, moins il y a de "vieux" au travail, moins les "jeunes" sont heureux dans leurs emplois. Le plein emploi des seniors n'est pas antagoniste avec le plein emploi des jeunes, bien au contraire. Il semble que notre modèle a choisi de sacrifier les plus fragiles. Qui s'intéresse aux femmes "âgées" et désocialisées ? Nous ne sommes pas des pots de yaourts,ni des boites de conserve : tout être humain a besoin d'une place dans la société, jeune ou vieux,sinon, à quoi sert -il d'avancer ? A 'Auschwitz, les nazi jugeaient qu'au dessus de 40 ans, on ne valait plus rien : est-ce cette société que nous voulons ?
Réagir
Corinne le 06/07/16
Oui je suis tout à fait d'accord avec Margaud car je suis dans le même cas qu'elle et l'on se rend bien compte que l'âge est un handicap ! J'ai 55 ans depuis près de 2 ans au chômage et en fin de droits ! Je postule tous les jours à plusieurs annonces qui entrent de mes compétences mais rien en retour ! Ou un mail type " malgrè tout l'intérêt que représente vote CV blablablbla" C'est Honteux ! Même pour être caissière on ne veut pas de vous ! Alors que l'on nous dise de ne plus postuler car l'on ne trouvera rien vu notre âge et que l'on nous mette à la retraite directement ! Effectivement on se rend bien compte que toutes les sociétés sont dirigées par des 50 ans minimum ! Comme je dis il faudrait les virer aussi ces gens la puisqu'à 50 ans nous ne sommes plus bon à rien ! Le monde est à refaire !
Réagir
Toutes les actualités à ne pas manquer
Qu'est-ce que le délai de carence intérim, ou carence intérimaire ?
Intérim ou CDD : quel est le mieux pour le salarié ? - Jobijoba
Télétravail à domicile : conditions, inconvénients et salaires
Rapport de stage : exemples et modèles
Intérim et chômage : peut-on cumuler ?
Intérim sans diplôme : comment y accéder ?
Voir toutes les actualités