Accueil  >  Astuces emploi  > Vu sur le web  > 5 infos à retenir sur l'embellie de l'emploi (pour changer de job)

5 infos à retenir sur l'embellie de l'emploi (pour changer de job)

5219 personnes intéressées par cet article

Adobe Stock @Elena Zarubina

Le recrutement de cadres devrait atteindre des niveaux records entre 2017 et 2019, d’après une étude publiée en juillet dernier par l’APEC. Au-delà des postes cadres, l’embellie de l’emploi s’observe pour de nombreux secteurs. Notre sélection des 5 informations à retenir pour votre recherche d'emploi.


1. 215 000 cadres recrutés en 2017

Cela représente 5% de plus que sur l’année 2016, soit 10 000 personnes recrutées en plus sur un an. Cette progression devrait se poursuivre sur 2018, avec 225 500 embauches prévues et 237 000 en 2019.
Parmi les secteurs les plus courus, la construction se démarque nettement. 65% des entreprises ont au-moins accueilli un nouveau collaborateur.
Signe de reprise et de confiance des entreprises, les profils les plus attendus sont des cadres expérimentés (5 à 10 ans). Ils concentrent 87% des possibilités d’embauches fin 2017. En revanche, les seniors restent plus en marge de ces prévisions. Avec plus de 20 ans d’expérience, les profils recueillent 45% des pronostics d’embauche.


2. Des rapports recruteurs – recrutés qui s’inversent (pour certains)

L’informatique est toujours pénurique côté candidats. La relation entreprises /candidats s’inverse. Certains journaux titrent même « Les profils informatiques ont pris le pouvoir ». Le nombre de candidats qualifiés par offre étant faible, ils sont en effet en position de négocier leur salaire et leurs conditions de travail. De la même manière, les profils commerciaux, études et R&D seraient également les plus lents et durs à être recrutés.


3. Hausse des emplois : il n’y pas que les profils cadres qui sont concernés 

Jobijoba collecte les offres d’emploi de plus de 400 sites partenaires. De cette vision exhaustive du marché du travail online, nous avons analysé les offres d’emploi sur l’ensemble du premier trimestre. Nous avons observé une augmentation du nombre d’offres de plus d’un tiers par rapport à l’année 2016. Cette progression a été la plus nette depuis avril (+8% qu’en mars). Au-delà d’être simplement saisonnière, cette tendance se poursuit avec une hausse de +1,5% et +2,5% sur les mois de mai et de juin.


Vacances et recherche d'emploi


4. Ces 4 secteurs tirent le mieux leur épingle du jeu

Sans surprise, le secteur du commerce – vente reste le plus opportun pour trouver un emploi et pour évoluer. Il recoupe 12% de la totalité des offres. Le social et services à la personne, au regard du vieillissement de la population notamment, est à considérer pour un prochain challenge professionnel. Les niveaux de diplôme sont très disparates. Attention toutefois, les contrats de travail sont rarement à plein temps.

La construction, souvent présentée par les économistes comme un indicateur de la santé économique du pays, est à la hausse et reprend un rythme à hauteur de 7%.

Enfin, le transport, mais aussi le domaine de la logistique, avec l’avènement du e-commerce, sont en plein essor et arrivent en 4ème position des recrutements. Là encore, les profils recherchés sont très variés et concernent des personnes qualifiées ou non.


=> Tous les emplois disponibles dans le commerce-vente

=> Tous les emplois disponibles dans le secteur social, services à la personne

=> Tous les emplois disponibles dans le transport et la logistique

=> Tous les emplois disponibles dans la construction


5. Jobbing, jobs d'été : des formes alternatives d’emploi

On vous a en souvent parlé chez Jobijoba, mais le jobbing, tout droit venu des pays anglo-saxons, rapproche des particuliers en recherche de compétences ponctuelles, de candidats disponibles. En tant que complément de revenu, il peut être très utile quand on est étudiant, salarié à temps partiel, en transition professionnelle ou encore pour faire carrière.

Le nombre de contrats proposés en CDI reste constant, ce qui indique qu’il ne nuit pas à la stabilité de l’emploi, mais peut permettre de mettre du beurre dans les épinards lorsque cela est nécessaire.


Un petit message pour finir. Si vous êtes en vacances, on vous concocte une petite veille régulière ! Si jamais vous ne l'êtes pas, pas d'inquiétude... Nous non plus ;)

02/07/2017
Commerce-Vente
Social-Services à la personne
Transports-Logistique
Btp
Vu sur le web
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 4 commentaires
Donner mon avis
Sabine95 le 25/08/17
En effet, si les recrutements reprennent , on pensera éventuellement aussi aux seniors et aux jeunes, à condition toutefois que les recruteurs arrêtent un peu de chercher le mouton à 5 pattes ou le profile 26 ans et 19 ans d'expériences professionnelles. Et si c'était un problème de "mentalité française" ? Dans les pays anglo-saxons, on est jugé selon son expérience et ses compétences, alors qu'en France , on essaie par tous les moyens de démontrer ce qui ne va pas dans votre CV. Si en plus vous avez le malheur d'avoir le label "demandeur d'emploi", rien ne va plus ! Car n'est-ce pas, nous avons tous fait une lettre de motivation pour être au chômage. J'ai un CV très riche, plus de 30 ans d'expériences, trilingue ...et presque 300 candidatures!
Réagir
anonymous le 24/08/17
La pénurie de l'informatique elle est simple les recruteurs voudraient des gens qui sachent maîtriser 36 technos front-end & back-end, maîtriser le déploiement , les SGBDR, les APIS de FB,tweeter, google, le dev mobile, la gestion de projet, faire 60h/sem en sous marin, et tout ça pour des clopinettes en province... Le mythe a sérieusement du plomb ds l'aile !!!
Réagir
Anonyme le 24/08/17
De bons indicateurs qui laissent présager des perspectives pour nos jeunes . Continuez à relayer ces informations encourageantes de façon régulière si cela est le cas .
1 réaction - Réagir
Anne-Julie Jobijoba le 24/08/17
Merci pour ce gentil retour ! :)
Toutes les actualités à ne pas manquer
Article
Article
Article
Article
Article
Article
Voir toutes les actualités