Accueil > Astuces emploi  >  Carrière  >  Intérim ou CDD : quel est le mieux pour le salarié ? - Jobijoba

Intérim ou CDD : quel est le mieux pour le salarié ? - Jobijoba

627 personnes intéressées par cet article
Intérim ou CDD : quel est le mieux pour le salarié ?
© katemangostar

Le contrat intérimaire, le contrat à durée déterminée... L'intérim et le CDD ont en commun d'engager le salarié pour une durée clairement définie. Toutefois, certaines de leurs modalités d'application diffèrent.
Quelles sont les différences entre le CDD et l'intérim ?
Entre CDD et intérim : lequel de ces deux contrats précaires est le plus favorable au salarié ?
On fait le point.

 

Sommaire de l'article :

CDD : avantages et inconvénients pour le salarié

Contrat intérim : avantages et inconvénients pour le salarié

Intérim et CDD : le comparatif

Je suis en intérim et on me propose un CDD : que faire ?

 

 

CDD : avantages et inconvénients pour le salarié

😀 Les avantages du CDD

  • Une période de travail garantie

Une CDD n'est pas facile à rompre pour l'employeur qui y a recours.
Les motifs de rupture anticipée sont en effet peu nombreux et clairement définis par le Code du travail :

      • accord mutuel entre l'employeur et le salarié
      • faute grave
      • cas de force majeur
      • inaptitute constatée par la médecine du travail
      • embauche du salarié en CDI (par l'entreprise ou une autre entreprise).

En dehors de ces situations rares, le salarié est sûr de travailler pour la durée indiquée sur son contrat. Il a donc quelques mois devant lui pour "voir venir", recevoir sa paie et ne pas se préoccuper de la suite de son parcours professionnel.
De plus, un CDD peut être perçu comme une période d'essai débouchant sur un CDI.

  • Des primes intéressantes

Contrat précaire, le CDD donne droit à une prime de précarité versée à l'issue de la mission et équivalente à 10% de la rémunération totale brute versée.

 

😟 Les inconvénients du CDD

  • Une incertitude professionnelle

Contrairement au travailleur intérimaire, le salarié en CDD ne jouit pas du "filet de sécurité" de l'agence d'intérim. Une fois sa mission achevée, il doit donc lui-même partir en quête de nouvelles offres d'emploi, reconstruire des candidatures, faire face seul à la demande de recrutement de salariés, etc.

 

Contrat intérim : avantages et inconvénients pour le salarié

😀Les avantages du travail temporaire

  • Une (relative) sécurité de l'emploi

L'intérimaire est liée à une agence intérim qui lui fait parvenir en continu des offres de mission. Autrement dit, le travailleur intérimaire n'est pas seul dans sa recherche d'emploi, il n'en a pas l'initiative.
De quoi rassurer les actifs angoissés par le caractère précaire des contrats signés.

  • Des modalités de rémunération attractives

Contrat précaire, le contrat intérimaire donne droit à une prime de fin de mission équivalente à 10% de la rémunération totale brute versée.
De plus, l’intérimaire jouit des mêmes conditions de rémunération qu’un salarié traditionnel, avec la même charge sociales. Autrement dit, il perçoit toutes les obligations conventionnelles (avantages en nature, indemnité, participation au transport, congés payés) et primes (prime de risque, d’horaires décalés, d’objectif, treizième mois…) attachées au poste.

 

😟Les inconvénients du contrat intérimaire

  • Disponibilité et réactivité de rigueur !

L'intérimaire doit prouver à son agence qu'il est réactif et motivé. Il lui faut donc être joignable en permanence, vérifier ses mails plusieurs fois par jour pour être certain de décrocher les missions proposées.
Dans ses conditions, il est souvent difficile pour l'intérimaire de se projeter. Il ne sait pas précisément quand il travaillera ni où.

Cependant, à force de s'être montré fiable, le travailleur intérimaire inspirera confiance à son agence d'intérim qui pourra lui proposer certaines missions spécifiques et se montrer plus souple.

  • Un statut peu valorisé

Contrairement au salarié en CDD, l'intérimaire ne compte pas dans l'effectif des entreprises qui l'emploient. Autrement dit, il est souvent tenu à l'écart des fêtes du personnel, des cadeaux ou primes ponctuels.
De plus, parce qu'il lui est impossible de se projeter au sein de l'entreprise, l'intérimaire noue rarement des liens solides avec ses collègues temporaires.
Enfin, l'intérimaire doit accepter de repartir de zéro (apprendre des organigrammes, des process, etc.) à chaque nouvelle mission.

 

Lire aussi : Intérim : les avantages et inconvénients pour le salarié

 

 

Intérim et CDD : le comparatif

 

CDD

Intérim

Renouvellement du contrat

Renouvelable 2 fois dans la même entreprise (dans la limite de la durée maximale de contrat).

Renouvelable 2 fois dans la même entreprise (dans la limite de la durée maximale de contrat).

 

Renouveler un contrat d’intérim n'est pas nécessaire si le contrat ne stipule qu'une durée minimale de mission.

Période d'essai

  • 1 jour par semaine dans la limite de 2 semaines pour un contrat de 6 mois ou moins

  • 1 mois dans pour un contrat de plus de 6 mois.

 

  • 2 jours pour contrat d'1 mois ou moins

  • 3 jours pour contrat de plus d'1 mois et de 2 mois ou moins

  • 5 jours pour contrat de plus de 2 mois

(Des durées différentes peuvent être fixées par accords de branche.)

 

Durée maximale de la mission

18 mois dans la plupart des cas

18 mois dans la plupart des cas

9 ou 24 mois dans certaines situations

Primes de fin de contrat

Prime de précarité équivalente à 10% de la rémunération totale brute versée pendant la durée du CDD (ou moins si un accord de branche le stipule)

Prime de fin de mission équivalente à 10% de la rémunération totale brute versée pendant la mission (indemnité de fin de mission)

Pôle Emploi

Ouvre des droits au chômage

Ouvre des droits au chômage

Flexibilité de la fin de mission

Aucune

Possibilité d'avancer ou de reporter le terme de la mission à raison d'1 jour pour 5 jours de travail (plus de souplesse).

Conditions :

> ne pas réduire la durée de la mission initialement prévue de plus de 10 jours

> ne pas dépasser la durée maximale du contrat de travail

Carence pour l'entreprise

  • La moitié de la durée totale (jours calendaires) pour un contrat de 14 ou moins

  • 1/3 de la durée totale (jours calendaires) pour un contrat de travail de plus de 14 jours

Le non respect du délai de carence entraîne la requalification du CDD en CDI.

  • La moitié de la durée totale (jours calendaires) pour un contrat de 14 ou moins

  • 1/3 de la durée totale (jours calendaires) pour un contrat de plus de 14 jours

 

Je suis en intérim et on me propose un CDD : que faire ?

Tout d'abord, il convient de souligner que l'entreprise utilisatrice a le droit de proposer un CDD à un salarié à l'issue de la mission intérim de ce dernier (cf. l’article L.1251-16 du Code du travail).

En revanche, l’embauche du salarié en CDD suite à la mission d’intérim pour le même motif et sur le même poste doit respecter les règles concernant le délai de carence intérim.

Bon à savoir : le CDD est considéré non pas comme une prolongation du contrat intérim, mais comme un nouveau contrat à part entière. Autrement dit, le salarié peut le refuser sans perdre ses droits aux allocations chômage. Il a de plus droit au versement de sa prime de fin de mission.

Alors, intérim ou CDD ? De là, le salarié peut faire comme il l'entend, c'est-à-dire accepter ou refuser cette proposition de CDD selon l'impulsion qu'il souhaite donner à sa carrière.

Nous recommandons fortement à l'intérimaire de discuter avec son agence d'intérim avant de prendre une décision. Etre recruté en CDD pourrait signifier la fin de sa relation avec cette dernière, et donc fragiliser sa situation professionnelle à l'issue de son CDD (si celui-ci n'est pas renouvelé).

21/05/2021
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 0 commentaires
Donner mon avis
Ces conseils peuvent aussi vous intéresser
Qu'est-ce que le délai de carence intérim, ou carence intérimaire ?
Télétravail à domicile : conditions, inconvénients et salaires
Rapport de stage : exemples et modèles
Intérim et chômage : peut-on cumuler ?
Intérim sans diplôme : comment y accéder ?
Âge minimum, âge maximum : à quel âge peut-on faire un stage ?
Voir tous les conseils Recherche d'emploi et évolution de carrière