Accueil  >  Astuces emploi  > Infographies  > 10 raisons qui poussent les meilleurs collaborateurs à démissionner

10 raisons qui poussent les meilleurs collaborateurs à démissionner

25400 personnes intéressées par cet article
Infographie sur les facteurs de démission

Jobijoba

Surcharge de travail ou sous-charge de travail, mauvaises relations dans l'équipe, zoom sur les principales raisons qui poussent à démissionner.
La perte de compétences et de savoir-faire, la recherche de nouveaux collaborateurs et leur intégration ont un coût important pour une entreprise. Quand on sait qu'un salarié "heureux" est 6 fois moins absent, 31% plus productif et 55% plus créatif, ça laisse à réfléchir ! 


N'oubliez pas, pour vous guider dans vos démarches, cliquez ici et trouvez toutes les offres d'emploi qui vous correspondent


08/03/2017
Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à le partager ! 16 commentaires
Donner mon avis
aline le 17/04/18
Moi je n'ai jamais eu autant de haine pour mon emploi que j'ai été pourtant si fière. C'est honteux de maltraiter, de rabaisser d'infliger autant de méchanceté au bout de toutes ces années. Après, certes certains managements ne nous ménagent point. Cela dit avec dignité et reconnaissance, on dit au revoir.
Réagir
Monica le 15/04/18
Une mauvaise ambiance, un patron pas du tout à l'écoute de ses salariés qui ne fait pas confiance et surveille chaque mail, la notion en effet de polyvalence qui masque juste le fait de devoir toucher à tout, un manque de reconnaissance et même plutôt des reproches, infondées la plupart du temps, des "clash" à répétition avec les salariés, des éclats de voix... Bref il y a toujours des solutions uniquement si les deux parties acceptent de communiquer et de s'écouter malheureusement certain patrons n'ont aucune notion de management et de communication tout court...
Réagir
Nicolas Vicherat le 15/04/18
Pour ma part il a était souvent le cas de sous charge de travail surtout dans les usines de montage, les cadre décide de déménager le magasin, d'embaucher beaucoup d’intérim et accélérais le sorti de machine sans passer par l'embauche des préparateur de pièces pour que nous aillons de quoi travailler et monter leur machine. souvent je devais piquer des pièces sur d'autres machine (client) et noter pour réimplanter quand les nouvelles pièces arriver, tout cela en travaillant avec des OMP (odre de mise en production). donc forcement sur 50 machine par mois il y avais trop de changement et c'est obliger que des erreur ce produise arriver un certain nombre. En plus de sa il discute de vos compétence alors que vous accéléré quand même la production pendant que les anciens employer (pour certain) attendre que le temps passe. si bien que souvent je devais aller leur prêter main forte pour pas que leur production sois caduc.
Le pire c'est qu'il viennent vous demander si vous avez des amis qui sont comme vous, rapide et bon dans la technique mais discute sans arrêt de vos compétence.
En plus de traiter a chaque réunion que tel ou tel machine n'est pas faite....
Réagir
Toutes les infographies à ne pas manquer
Article Non, se former n'est pas réservé qu'à une élite !
Article Ces critères qui incitent les candidats à choisir leur futur boss
Article Etes-vous fait pour être responsable ?
Article Les français sont-ils mobiles ?
Actualité Salon de l'emploi Automobile – 12e Edition – 03 et 04 Octobre 2019 à Paris
Actualité Salon Jeunes d'Avenir Ile de France – 17-18 sept. 2019 à Paris
Voir toutes les infographies